Nicole Peyrafitte

 

 

Originaire de Luchon dans les Pyrénées Centrale, Nicole Peyrafitte quitta sa ville natale en 1981 après avoir travaillé dans l’entreprise hôtelière familiale. Sa dernière responsabilité fut d'être le chef de cuisine. Elle habitat ensuite à Toulouse ou elle fit une saison au grenier de Toulouse et tourna dans quelques émissions locales sous la direction de Jean-Pierre Bauredon puis « monta » à Paris ou elle travailla dans les relations publiques. Elle partit pour les USA en 1987 et s’installa d’abord à San Diego, Californie puis en 1991 à Albany dans l’état de New York ou elle réside toujours.

                                                                                                         

Depuis 10 ans Peyrafitte consacre son temps au travail artistique. Comme Ernesto dans Les Enfants  de Marguerite Duras, elle a résisté à l’école, « parce qu’ils essayent de m’y apprendre des choses que je ne sais pas ». Chaque étape de son travail est une tentative de satisfaire un besoin d’apprendre par immersion, plutôt que par digestion ou indigestion,  et c’est cette force ou momentum qui génère peintures/dessins/collages/animation digitale/écriture/ travail de la voix et performances. Peyrafitte expose régulièrement dans l'état de New York. En septembre elle créa une pièce multimédia en hommage au poète Henri Michaux; elle en donna une version à la Conférence “Henri Michaux: L’Art du possible” organisée à l’Université de Londres. Récemment elle s’est produite au Zinc Bar NYC, au Berkshires Community College, Pittsfield Massachusetts, à l’Université de L'état de New York à Albany, au Théâtre Steamer 10 et à la Albany Center Gallery. Elle collabore souvent avec son partenaire le poète Pierre Joris — ensemble ils ont donné des performances à Paris, Luxembourg, San Diego et New York. En août elle ouvrira la Conférence Internationale d’art digital à Bergen en Norvège (DAC 2000) avec le saxophoniste/compositeur électronique Holland Hopson.